Liste des principaux pied de biche d'une machine à coudre, à quoi servent- ils ? quelques explications rapides...

PIED UNIVERSEL

(appelé également standard,  point droit zig-zag) :

C’est le pied qui est généralement monté sur votre machine lorsque vous l’achetez. Il sert à la couture de base : pour effectuer le point droit, le zig zag et quelques autre points de type broderie. C’est le pied essentiel à avoir avec soi.

PIED POSE BOUTON

Ce pied à la forme atypique et généralement en plastique, sert à coudre les boutons à l’aide de votre machine.

On a pour habitude de coudre les boutons à la main, pourtant votre machine à coudre permet de coudre des boutons rapidement et surtout de manière impeccable. Vous obtenez un résultat net et professionnel.

 

PIED POSE FERMETURE ECLAIR :

Sa forme spécifique permet de longer les bords des fermetures et d’en permettre la couture. Il est simple à utiliser. On se sert en général du point droit pour coudre une fermeture Eclair. Ce pied possède deux positions : gauche et droite, pour vous permettre de coudre sur le bord gauche puis le bord droit de la fermeture. Le pied se clipse à gauche pour coudre le bord droit, et à droite pour coudre le bord gauche. Il est indispensable pour qui veut poser des fermetures Eclair à l’aide de sa machine à coudre.

 

PIED BOUTONNIERE :  

Il s’agit la plupart du temps d’un pied en plastique allongé. Vous pourrez réaliser des boutonnières à la dimension exacte de votre bouton. En effet, avant de réaliser sa boutonnière, on appose le bouton sur l’arrière du pied de sorte qu’il sera réglé en fonction du bouton. Vous serez certaine de réaliser des boutonnières impeccables. Les machines sont dotées d’une point spéciale boutonnière (voire plusieurs pour les plus perfectionnées) et il n’est souvent pas nécessaire de régler la machine.

 

Il est d’autant plus indispensable pour les machines qui réalisent la boutonnière automatique en une seule opération.

Le pied boutonnière est généralement fourni avec votre machine.

 

PIED OURLEUR :

Ce pied est utile pour réaliser des ourlets étroits (3 mm environ) ou standards (1 cm). Il faut vous reporter à votre manuel d’instructions pour vérifier quel type de pied votre machine propose.

Vous pourrez par exemple, réaliser des ourlets sur des tissus extrêmement fins comme de la soie. En effet, il n’est pas évident de tenir plié un tissu fin qui « glisse » pendant que l’on pique. A moins de surfiler au préalable son tissu, mais cela fait double travail. Avec ce pied, cela devient très facile. Le pied est muni d’une partie métallique un peu en forme de cornet, dans le lequel le tissu sera entrainé et plié en même temps au moment ou vous piquez le tissu. Il faut au départ de la couture, passer le tissu dans le « cornet ». Commencez à coudre lentement en entrainant votre tissu sur quelques centimètres. Une fois le tissu bien engagé, le pied entrainera le tissu de lui-même.

 

LE PIED OVERLOCK :

le point overlock est celui qu’on utilise en général pour « stopper » les tissus, c’est-à-dire éviter qu’ils ne s’effilochent. Il existe plusieurs points overlock mais  certaines machines n’en proposent qu’un seul. Ce point doit être réalisé sur la lisière du tissu. Le pied permet donc de suivre le bord libre de votre tissu grâce au ressort plat du pied. Ce pied est souvent optionnel car toutes les machines ne proposent pas ce type de point.

A défaut, si votre machine ne possède pas de point dit « overlock » ou de surjet vous pourrez toujours « stopper » vos tissus en exécutant sur le bord, un point zig zag. (à l’aide du pied standard fourni avec votre machine).

Pour les couturières assidues, il existe des machines spécifiques appelées « Overlock » ou « surjeteuse », qui permettent de réaliser ce point tout en coupant le tissu. C’est un gain de temps considérable et surtout l’assurance d’un résultat de grande qualité.

 

PIED OURLET INVISIBLE :

il s’agit là aussi d’un pied souvent optionnel car toutes les machines ne proposent pas le point « invisible ».

Ce point est utilisé pour réaliser, comme son nom l’indique, des ourlets invisibles. Le principe : réaliser un ourlet dont on ne verra qu’un tout petit point coté endroit du tissu. Lorsque vous achetez dans le commerce une robe ou jupe, c’est souvent de cette manière qu’est cousu l’ourlet. On ne voit pas le fil du coté de l’endroit du tissu.

On conseille bien entendu un fil de couleur la plus proche du tissu, voire un fil invisible.

 

PIED POSE CORDONNET :

Ce pied est muni d’un ressort sur le dessus, permettant la pose de cordonnet. Vous pourrez poser plusieurs cordonnets en même temps en une seule couture. Il faut pour cela utiliser le point zig zag et régler la largeur en fonction du nombre de cordonnets que l’on pose.

Les cordonnets permettent de renforcer les coutures ou certaines parties de vêtement très sollicitées. Ils sont utilisés aussi en décoration.

 

PIED FRONCEUR :

Comme vous l’aurez deviné, ce pied sert à froncer les tissus. On utilise le point droit. Une fois la couture terminé, on tire légèrement sur les fils de manière à froncer le tissu. 

 

PIED APPLIQUE OU A REPRISER : 

ce pied permet de coudre librement. Le tissu n’est absolument plus guidé par les parties mécaniques de votre machine (griffe et semelle) mais par vous seule. Il faut pour utiliser ce pied, apposer une plaque de recouvrement (généralement en plastique et fournie avec votre machine). Certaines machines sont dotées d’un système « d’abaisse griffes ». Il n’est donc pas nécessaire dans ce cas d’apposer la plaque de recouvrement.

Vous pourrez donc soit repriser votre linge ou exécuter des broderies (notamment pour le quilting)

 

PIED A QUILTER :

ce pied facilite de travail du quilting.

La plupart des machines fournissent également un guide métallique permettant de réaliser des coutures parfaitement parrallèles

 

RETROUVEZ TOUS LES PIEDS DE BICHE EN CLIQUANT ICI